Comment traduire un site Web ? Lorsque traduction et adaptation culturelle ne font qu’un

À l’heure actuelle, on estime qu’une personne sur deux maîtrise au moins deux langues. Pourtant, savoir lire, écrire, ou s’exprimer dans une langue étrangère n’implique pas nécessairement d’avoir assimilé les codes culturels propres au pays. Or, ces éléments jouent un rôle essentiel dans la communication non verbale, elle-même tout aussi importante dans votre stratégie de communication. C’est pourquoi, nous ne saurions trop vous recommander d’avoir recours à un traducteur professionnel natif qui, en plus de traduire votre site Internet, se chargera de le localiser, c’est-à-dire de l’adapter aux particularités linguistiques et culturelles du public cible.

website translation

Par ailleurs, il peut s’avérer judicieux de pousser encore plus loin votre logique de pénétration d’un nouveau marché en demandant à votre agence de traduction d’optimiser votre site dans les moteurs de recherche du pays cible. Nous vous détaillons ci-dessous les cinq bonnes conduites pour allier localisation, traduction, référencement naturel et ainsi vous assurer un site Web multilingue réussi.

Adapter le vocabulaire et la grammaire au pays cible

Si vous confiez la traduction français anglais de votre site à un prestataire de services linguistiques, il est fort probable qu’il vous demande “quel type d’anglais? US, UK, CAN, AUS?” En posant cette question, il souhaite savoir quel est votre marché cible, et par conséquent quel type d’anglais le traducteur devra utiliser, à savoir l’anglais des Etats-Unis, du Royaume-Uni, du Canada, d’Australie ? Par exemple, un Américain souhaitant acheter un pull-over sur un site de prêt-à-porter cherchera dans la catégorie “sweaters” alors qu’un Britannique se rendra plus spontanément dans l’onglet “jumpers”.

Il en va de même pour la grammaire, notamment lorsque vous traduirez votre contenu vers l’espagnol. Alors qu’un site en français aura davantage tendance à vouvoyer l’internaute, il est assez commun de le tutoyer en espagnol. Mais là encore, le tutoiement varie selon le pays. En règle générale, tous les pays hispanophones utilisent le “tú”, à l’exception de l’Argentine et de l’Uruguay où l’emploi du “vos” est majoritaire et entraîne une conjugaison particulière. En adaptant la manière de vous adresser à votre cible, vous contribuerez à créer un climat de confiance et de proximité.

Choisir vos couleurs en tenant compte de leur signification dans le pays cible

Les couleurs jouent un rôle fondamental dans la communication visuelle et peuvent jusqu’à influencer le comportement de l’internaute, qui décidera en une fraction de seconde s’il poursuit sa navigation sur votre site, ou s’il le quitte. C’est pourquoi, lorsque vous envisagez d’étendre votre activité à d’autres pays, d’autres cultures, il peut être bon de savoir comment vos couleurs peuvent être interprétées par la population locale. En effet, une même couleur peut avoir une signification différente selon les cultures. À titre d’exemple, en Occident, les mariées sont vêtues de blanc alors que cette même couleur évoque le deuil en Inde et en Chine, qui lui-même est représenté par le vert ou le violet dans certains pays d’Amérique du Sud.

Forte d’une stratégie marketing bien rodée, la chaîne de restauration rapide américaine a su manipuler la psychologie des couleurs avec brio pour faire taire les critiques l’associant à la malbouffe. En troquant son fond rouge contre un fond vert aux apparences écologiques, la fameux “M” a souhaité verdir sa réputation dans certains pays européens en se positionnant comme une entreprise soucieuse de l’environnement. En effet, le vert renvoie généralement à la nature, la fraîcheur, l’harmonie.

Privilégier les images éloquentes

Vous auriez tort de croire que les images de votre site jouent un rôle purement et simplement esthétique. Lorsqu’elles sont le résultat d’un choix réfléchi, elles véhiculent un message fort. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que l’on dit souvent qu’une image vaut mille mots ! Pour que la magie de la communication non verbale opère, il faut que vos lecteurs puissent s’identifier facilement aux situations et aux personnages mis en avant par vos photos de sorte à créer une certaine proximité avec eux. Veillez cependant à ne pas tomber dans le politiquement incorrect en voulant pousser trop loin les clichés. On se souvient en effet du tollé provoqué en 2012 par le géant du meuble IKEA, qui, soucieux de mener une stratégie de communication interculturelle, a fini par effacer toutes les femmes d’un de ses catalogues destiné à l’Arabie Saoudite. En voulant s’adapter aux coutumes du pays, la marque suédoise s’est attirée les foudres des internautes et politiciens du monde qui l’accusent de porter atteinte aux principes d’égalité hommes-femmes.

Placer les bonnes informations au bon endroit

Si votre agence de traduction vous suggère de modifier l’arborescence de votre site, ne vous en offusquez pas. Elle ne remet pas en question son ergonomie ni la qualité du contenu mais souhaite pointer le doigt sur un aspect important de la localisation web : l’expérience utilisateur. Dans le domaine du Web, l’expérience utilisateur (UX design) est la synthèse de tout ce qui contribue à créer pour l’internaute une véritable expérience lors de sa visite sur un site Internet : une navigation réussie, un design agréable, des nuances de couleurs, un contenu éditorial cohérent. Si l’expérience utilisateur est une priorité lors de la création d’un site Internet, elle peut être ressentie très différemment d’une culture à l’autre au point d’être un succès dans un pays et un échec dans un autre. En effet, l’architecture d’un site répond à une logique d'organisation de l’information, qui, peut varier considérablement selon les pays. D’après une étude de “eye-tracking” (mesure du mouvement des yeux) menées auprès de plusieurs pays sur un même site Internet, les internautes ne cherchent pas le même type d’informations au même endroit.

Par ailleurs, la densité de l’information varie aussi d’un pays à l’autre. Par exemple, les sites japonais vont avoir tendance à être noyés d’informations, alors que les sites américains sont plus épurés.

Ainsi, lorsque vous ferez traduire votre site Internet, il est important de tenir compte non seulement des habitudes de navigation de votre cible de sorte à placer les informations clés au bon endroit, mais aussi de la densité des contenus. Le traducteur pourra être amené à revoir complètement l'arborescence du site, supprimer ou ajouter des détails.

Référencer son site Web

Votre site Internet est une vitrine précieuse et doit vous permettre d’atteindre efficacement vos clients potentiels. Pour générer un trafic aussi bien quantitatif que qualitatif, il est primordial que les robots de référencement (SEO) repèrent votre site et le placent sur la première page de résultats du moteur de recherche. Google lira et analysera les mots-clés contenus dans votre texte, mais aussi leur mise en forme et les balises invisibles pour le lecteur. Si vous faites traduire un site Web, assurez-vous que votre prestataire de services linguistiques maîtrise aussi le SEO multilingue. En effet, il ne s’agit pas de traduire littéralement les mots-clés mais bien de mener une véritable recherche pour identifier les mots-clés stratégiques dans le moteur de recherche du pays cible. Des experts en référencement multilingue regardent de très près comment vos prospects formulent leurs requêtes dans Google de sorte à ce que vous puissiez vous positionner sur des mots-clés qualitatifs susceptibles de générer du trafic, et donc des ventes.

Même si l’Internet ne connaît pas de frontières physiques, vous aurez compris que, pour vous démarquer de la concurrence, traduire un site Web en plusieurs langues ne suffit plus. Une langue n’est pas seulement une grammaire et un vocabulaire figé, elle est aussi le reflet d’une culture. Ainsi, pour toucher votre cible avec plus d'efficacité et de justesse, la localisation et la traduction optimisée en référencement naturel d’un site sont des étapes essentielles.

Dans les autres rubriques

Actualités diverses